From Non classé

Robin dixième sur la Solo Maître Coq 2022.

Un début de saison prometteur.
C’est un top dix pour Robin qui termine cette Solo Maître Coq avec une très belle dixième place au classement général.

Après une journée « off » bien méritée dans la foulée de la grande course disputée ce début de semaine, les 32 marins de la 19e édition de la Solo Maître CoQ avaient rendez-vous pour deux parcours de type « banane », ce samedi. La météo a toutefois donné bien du fil à retordre au comité de course qui a peiné à valider une première régate avant de se voir contraint d’annuler la seconde peu après le départ, faute de vent suffisant en baie des Sables d’Olonne.
Robin coupera la ligne à la sixième position. 

Ce dimanche le rendez vous était donné pour un côtier de 34 milles entre Les Sables d’Olonne et Brem-sur-Mer.
Robin nous en dit plus sur cette journée :

“Hello Hello,

La Solo Maître Coq 2022 s’est terminée ce dimanche sur un très beau parcours côtier, une vingtaine de nœuds de vent de Nord Ouest soufflait au large des Sables d’Olonne dans la grisaille et la pluie, la mer était assez cabossée, bref il y a encore eu du sport.

La flotte est restée très compacte, cela se joue vraiment à rien sur ces parcours, c’est de la régate pure sauf que l’on est en solo sur un bateau de 10 mètres… Même si on est tous bien entrainé c’est compliqué de sortir la tête du guidon, c’est vraiment intense ! Malgré un départ chaotique je croyais enfin m’en être à peu près sorti en enroulant l’avant dernière marque en 8ème position, j’étais confiant car j’avais super bien préparé mon coup et là surprise, énorme “cocotte” à l’envoi du grand spi, c’est à dire que la voile est comme nouée sur elle même ! Je perds sept places et par la même probablement deux au général ! Le plus énervant c’est que je ne m’explique pas totalement le pourquoi du comment, mais en tous cas cela va me donner l’occasion de retravailler encore et encore cette manœuvre un peu délicate (envoi de spi aux angles serrés dans la brise)

Plus tardive que les autres années cette épreuve marque quand même la fin des entrainements d’hiver et permet de tirer un premier bilan sur le travail effectué. C’est important pour la suite, cela doit nous permettre d’investir le temps et l’énergie à bon escient d’ici à la Solitaire du Figaro.

Pour être simple et transparent je suis content de cette dixième place au classement général, on ne va pas se mentir elle fait du bien même si elle a aussi clairement un goût de “peut mieux faire” ! Ce qui est très positif c’est que l’on peut valider avec certitude que techniquement j’ai les moyens de jouer aux avants postes. Maintenant il va falloir encore monter d’un cran en précision et en rigueur notamment dans la gestion du marin pour rester bien lucide jusqu’au bout de l’étape d’autant plus qu’une étape de Solitaire du Figaro, c’est quand même à peu près deux fois plus long.

Enfin un IMMENSE MERCI à mes partenaires, BLB, SMW Autoblok, FACE Rhône-Alpes, INFRALEC, XV transfert, MOBI ECO, STOP SEL et à mon équipe, en particulier Naïs, Philippe, Etienne et Gérard qui étaient présents sur place ! Vivement la suite de la saison !
Robin”

 

Robin 12ème sur la Grande Course.

Robin a coupé la ligne d’arrivée de la grande course ce jeudi à 13h01 à la douzième position.

Retrouvez la vidéo avec les images du bord pendant la course, attention ça décoiffe ! 

Le débriefing du marin au lendemain de son arrivée:

Bonjour à tous !
En direct des pontons des Sables-d’Olonne, en plein préparatifs pour la journée de demain, on essaye aussi de récupérer un peu de la grande course de laquelle je suis arrivé hier, jeudi aux alentours de 13 heures.

Je voulais évidemment vous en parler un peu.
Globalement je suis très très content, de la course, de la manière dont ça c’est déroulé. Il y a pas mal d’objectifs de travail qui sont validés, notamment tout le travail effectué cet hiver à La Rochelle, en terme de vitesse ça se passe plutôt bien, j’ai gagné quasiment tous les contacts dans lesquels j’étais engagé, au près et sur des allures un peu plus débridées donc ça c’est très positif. Il me reste un peu de travail concernant ma vitesse au portant sous grand spi, c’est très important sur les angles d’avoir des certitudes, la je me suis encore un peu trop cherché mais c’est comme ça et on l’a bien identifié ce qui est très positif aussi.

Voila donc je suis vraiment content d’avoir tenu le rythme globalement dans les premiers sur toute la course, la fin a été un peu plus compliquée pour moi dans le petit temps ou il y a un peu d’aléatoire qui rentre dans le jeu, c’est comme ça et j’ai certainement manqué d’un peu de lucidité sur la fin de course il aurait peut être fallu dormir un petit peu plus avant. C’est très dommage mais c’est comme ça et le principal est que les objectifs de travail avancent donc ça c’est cool 🙂 et voila on va pouvoir aller de l’avant dès la semaine prochaine en rentrant à La Rochelle.

Ce qui est important maintenant c’est de bien se reposer pour être frais demain. On va partir sur un parcours côtier à la journée donc probablement une quarantaine voir cinquantaine de miles et rebelote dimanche. il va falloir être en forme parce qu’il y a moyen de faire quelque chose de bien au général, il faut bien naviguer et puis c’est important aussi pour engranger de la confiance pour la suite de la saison.

En tout cas j’espère que vous avez pris beaucoup de plaisir à suivre cette course, à demain depuis les pontons.
Je vous souhaite une belle soirée et merci à tous de me suivre !
Robin”

Rendez vous demain samedi 22 avril à 10h pour le prochain départ. 

Chaud devant !

Quelle course ! 

Depuis son départ des Sables d’Olonne hier matin Robin navigue comme un chef, il pointe à la sixième position ce soir juste derrière le groupe de tête.
Après des premiers milles délicats, en particulier sous le vent de l’île de Ré où les marins ont multiplié les virements de bord au ras de la côte pour jouer avec les courants Robin a su tirer les bonnes cartes et maintient depuis sa remontée vers Belle île a une très belle vitesse avec une bonne régularité.

Dans cette descente “speed test” depuis Belle île les figaristes naviguaient au portant, avec un flux de nord nord-est soufflant entre 15 et 18 nœuds qui leur a permis de filer bon train jusqu’au Plateau de Rochebonne. Reste que si, la vitesse va rester le maître-mot de cette journée de mercredi, les choses ne seront toutefois pas aussi simples qu’elles le paraissent. En effet, pour tirer au mieux leur épingle du jeu, les marins vont devoir exploiter au mieux les nombreuses petites variations de direction du vent. L’enjeu ? Trouver les bons compromis pour grappiller un maximum de terrain avant de voir les choses se compliquer légèrement en deuxième partie de nuit. De fait, le vent est prévu de mollir sur le dernier tronçon entre la bouée Houlographe et l’arrivée. De quoi générer un resserrement des troupes ou, à tout le moins, quelques surprises.

La nuit s’annonce sans répit pour les skippers qui devraient arriver aux alentours de 8 heures demain matin.

Pour suivre cette dernière manche palpitante, c’est sur la cartographie que ça se passe :https://www.solomaitrecoq.com/cartographie

Belle soirée.